Des lieux chargés d'histoire

Montaumer

Maison forte, place avancée des Marches de Champagne, Montaumer appartenenait à Pierre de Mont Omère. Il montait en l’an 1250 une garde vigilante face à « la France ».
Plusieurs siècles plus tard, une demeure plus confortable lui succéda. Elle fut vendue en 1843.
Le 26 février 1850, Madame la Vicomtesse de Courteilles prit toutes les mesures nécessaires pour la démolition du château de Montaumer. Aujourd’hui, Montaumer dîte la ferme de Montaumer….

Maison Drouet

C’est la plus ancienne maison-école connue du village. A la Révolution, elle fut vendue comme bien national et rachetée par Levol, maître d’école.
En 1859 à sa mort, la maison fut rachetée par un marchand de bois. Plus tard, le bâtiment devint « Maison Guérin, café billard » comme l’atteste d’anciennes cartes postales.
en 1986, le journal Paris Match écrivait : « C’est à Coutevroult que se trouve le plus vieux café de la région. Il a été ouvert pendant la Première Guerre Mondiale par le père d’Yvonne Drouet. »
Par une délibération du 20 novembre 1987 suivie d’un acte notarié le 10 décembre 1987, la Commune prend possession de l’Etablissement Drouet.

Château du Vivier

« Ancienne « maison forte », cette forteresse appartenait en 1172 à Guillaume du Vivier et dominait la vallée au service des comtes de Champagne, face aux comtes de Paris, rois de France.
La construction actuelle date de l’époque des Médicis et a été remaniée depuis.
Cette seigneurie fut rachetée en 1655 par Jacques Picot, ancien contrôleur général de Richelieu.
En 1673, François de Bourlamaque en épousant Marie Picot, la fille de Jacques, acquit la seigneurie qui demeura pendant un siècle entre les mains des Bourlamaque. » Robert Martin

Château de la Brosse

Dénommé « La Petite Motte », le château de la Brosse fut restauré au temps de Médicis. Il fut la propriété de Monsieur Morin, conseiller du Roi en l’élection de Meaux.
A la veille de la Révolution, le comte de Serre, gouverneur des Invalides était le propriétaire de cette demeure. Le dernier propriétaire connu est la Famille Mourgues qui fit en sorte que la bâtisse reste patrimoine communal. La nouvelle mairie devrait y voir le jour prochainement…

Eglise Saint Jean-Baptiste

L’édifice fut construit en 3 épisodes :

  • An mil : construction de l’église primitive
  • 1640 : chute | 1686 : officialisation de la deuxième église |
  • 1741 : chute par un décret de Monseigneur de Meaux suite à son mauvais état | 1745 : reconstruction de l’église actuelle. Claude Charles de Bourlamaque demande que l’église soit rétablie sur le même terrain et à l’identique qu’en 1640.

Sa particularité réside dans l’arrangement des fermes. La cloche a été bénite en l’an 1823 par Monseigneur Laurent curé et nommée Charlotte-Gabriel Moreau, marquise de Fontenu.

Ecole

La mairie école érigée en 1880 remplaça les maisons écoles devenues vétustes, insalubres et inappropriées à l’enseignement.
Elle fut inaugurée le 30 octobre 1881 sous les auspices de Monsieur Pottier, maire et son conseil. Une plaque de marbre dans le hall de la mairie rappelle cette journée de commémoration.
En septembre 2015, le conseil municipal par délibération donne le nom de Pierre Falké à cette école. Pourquoi Pierre Falké ?